L'UN EST ARTISTE, L'AUTRE NON 
MAIS JE LES CONFONDS TOUJOURS 
Correspondance des frères Van Gogh

Souvent un livre en temps qu’objet distinctif est appréhendé comme une entité autonome. Mais cette apparence d’autonomie n’est-elle pas un leurre entretenu par le culte du génie créateur ? Si l’écriture (ou le « coup de patte » pour le peintre) reflète une forte individuation, elle n’en est pas moins dépositaire de l’ensemble des oeuvres qui, délibérément ou non, ont accompagné sa genèse.
La correspondance des frère Van Gogh est un bon exemple de cette pratique discriminatoire, les lettres de Vincent sont connues et traduites dans le monde entier, mais qui connait ici les lettres de Theo à Vincent ? Pratiquement personne puisqu’elle n’ont été publiées qu’une fois dans les années 30 à Amsterdam, en langue française, pour un public… hollandais.
Après plusieurs mois de recherche, un exemplaire du livre a été retrouvé chez le collectionneur Frits Beeht grace à la collaboration de l’artiste hollandaise Pink.  Frits Beeht a accepté de nous en donner une copie. Je les remercie l’un et l’autre. 

F.H. 2001
   












LES QUATRE SAISONS...



Impression sur bristol 2003 in Boite Alerte,   "Des livres à venir"  2004  Val d’Oise